Graphiques du niveau de préparation

Voici plusieurs éléments clés à garder à l'esprit lors de l'interprétation des graphiques visibles dans l'onglet "Préparation" Icon_Readiness__1_.png. On retrouve :

Avant d'entrer dans les détails, nous allons commencer par voir quelques notions fondamentales qui vous aideront à interpréter vous-même vos graphiques de niveau de préparation. N'hésitez pas à suivre avec vos propres données Oura ou à utiliser les images incluses comme références.


Premiers pas : les principes de base

Concernant votre physiologie individuelle, il est essentiel que vous vous concentriez sur ce qui est normal pour vous, puis que vous compariez tout changement et toute amélioration aux valeurs normales. Une fois que vous aurez utilisé Oura pendant environ deux semaines, vous disposerez de suffisamment de données pour avoir une valeur de référence bien calibrée pour votre fréquence cardiaque au repos, la variabilité de votre fréquence cardiaque, ainsi que toutes vos autres métriques Oura.

Vous pouvez évaluer votre plage de référence (*pour la FCR seulement) en consultant le graphique tout en haut de l'onglet "Préparation" Icon_Readiness__1_.png. Votre fréquence cardiaque au repos est identifiée par les petits cercles blancs. Parcourez ce graphique pour vous faire une idée générale de vos valeurs normales. Vous pouvez également vous faire une idée de vos plages normales en consultant les tendances de votre préparation (accessibles dans le menu supérieur gauche Icon_Bars.png de l'onglet "Accueil" Icon_Home.png) et en vérifiant les fluctuations hebdomadaires et mensuelles de la FCR et de la VFC.

Parce que chaque corps est unique et s'adapte à sa manière, votre FCR peut sembler relativement stable ou varier un peu plus au fil du temps, et il en va de même pour la VFC. Il n'existe pas de définition unique de ce qui est "bon" ou "mauvais" lorsque l'on évoque quelque chose d'aussi personnel que la FCR et la VFC. Il est également normal de constater des anomalies occasionnelles, comme une FCR inhabituellement élevée au cours d'une nuit. Nous vous conseillons de ne pas vous focaliser sur ces exceptions et de rechercher plutôt les périodes de cohérence relative. Par exemple, dans l'image ci-dessous, on pourrait estimer que toute valeur de VFC nocturne moyenne comprise entre 51 et 59 bpm se situe dans la "plage" habituelle de la personne.

* Ce même processus peut être appliqué pour la VFC via les tendances, en utilisant de préférence les vues hebdomadaires ou mensuelles. 

mceclip0.png

Dans tous les cas, commencez par constater vos valeurs habituelles en vous référant aux données indiquées par Oura, puis étudiez plus en détail vos valeurs sur les graphiques quotidiens.


Graphique de votre fréquence cardiaque au repos (FCR)

Ce qu'il faut optimiser :

  • En général, les valeurs de FCR faibles sont meilleures. L'objectif est que votre fréquence cardiaque reste dans sa plage normale, qu'elle ne soit ni trop élevée (plus de 5 bpm au-dessus de votre moyenne) ni trop faible (plus de 10 bpm en dessous de votre moyenne), et qu'elle atteigne son point le plus bas lors de la première moitié de la nuit, afin que votre corps dispose de suffisamment de temps pour recharger ses batteries pour le jour suivant. * La FCR la plus basse est représentée par le point blanc illuminé sur votre graphique.
  • Il est naturel que votre fréquence cardiaque s'accélère légèrement au cours de la seconde moitié de la nuit, car vous êtes susceptible d'entrer dans des périodes de sommeil paradoxal (c'est-à-dire d'état de rêve), surtout à l'approche de l'heure de réveil. Dans l'idéal, il est souhaitable que votre graphique de fréquence cardiaque au repos ressemble à un sourire. Vous commencez par un niveau élevé sur le côté gauche du graphique (c'est-à-dire vers l'heure du coucher), vous descendez vers le milieu, puis vous remontez à nouveau sur le côté droit (c'est-à-dire vers l'heure du réveil). 

Plus faible niveau de FCR atteint lors de la première moitié de la nuit :

mceclip1.png

  • Si votre FCR n'atteint pas son niveau le plus faible avant la seconde moitié de la nuit, cela signifie que votre corps travaille davantage. L'évolution de votre VFC et de votre FCR au cours de la nuit reflète l'activité de votre corps et de votre esprit au cours de la journée précédente. Ceci étant dit, si votre fréquence cardiaque s'accélère après votre coucher, ou descend sans remonter à l'approche de votre heure de réveil, votre corps vous indique qu'il n'a pas correctement récupéré du jour précédent en raison de facteurs liés à votre comportement ou à votre mode de vie. Dans ces cas, votre courbe de tendance peut ressembler à une colline ou à une pente descendante.

Plus faible niveau de FCR non atteint avant la seconde moitié de la nuit :

mceclip2.png  mceclip3.png


Graphique de la variabilité de votre fréquence cardiaque (VFC)

Ce qu'il faut optimiser :

  • En général, les valeurs de VFC élevées sont meilleures. Vous devez essayer d'atteindre des valeurs égales ou supérieures à votre moyenne normale, bien que des valeurs très supérieures à vos valeurs habituelles peuvent indiquer que votre corps est trop reposé. Si tel était le cas, vous vous sentiriez probablement un peu léthargique ou à court d'énergie. Dans tous les cas, des valeurs plus élevées que vos points de données typiques de la VFC indiquent que votre corps vous dit "Je suis prêt à affronter la journée".
  • Aucune raison de vous tracasser si les valeurs de votre VFC sont légèrement en dessous de votre moyenne normale. En effet, la métrique "VFC" a tendance à être hautement sensible. Cependant, les valeurs se situant bien en dessous de ce que vous avez l'habitude de voir tous les jours indiquent que votre corps essaie de vous avertir et de vous informer que vous ne prenez pas assez soin de vous. Dans cet article, vous trouverez une liste de sources pouvant entraîner cette tendance dans vos données (partie 2).
  • En règle générale, des variations plus importantes (c'est-à-dire des "hauts et des bas" dans votre graphique) sont souhaitables, car elles témoignent de la grande résilience de votre cœur et de son interdépendance avec d'autres systèmes fondamentaux de votre corps, tels que le système nerveux autonome, le cerveau, etc. Vous pouvez vous en rendre compte en observant les courbes de votre graphique ou en consultant votre valeur VFC maximale (indiquée en petits caractères bleus sous votre valeur moyenne de la nuit).

mceclip4.png


En savoir plus

Présentation de la fréquence cardiaque au repos

Présentation de la variabilité de la fréquence cardiaque

Qu'est-ce que la variabilité de la fréquence cardiaque ?

Votre fréquence cardiaque au repos

Augmenter votre VFC (variabilité de la fréquence cardiaque)

Quel est le niveau de précision des mesures de la fréquence cardiaque et de la VFC d'Oura ?

Cet article vous a-t-il été utile ? Utilisateurs qui ont trouvé cela utile : 62 sur 64
Vous avez d'autres questions ? Cliquez ici pour en savoir plus.
Revenir en haut de la page